top of page

Culture-Santé, quels fondements, quels enjeux?

 

Il s’agit tout d’abord de garantir un droit fondamental : le droit d’accès à la culture, le droit à la participation à la vie sociale, culturelle et artistique.

Préambule de la constitution de 1946, Convention des Nations Unies relative au droit des personnes handicapées, loi « handicap » du 11 février 2005, loi NOTRe du 7 août 2015 (droits culturels))... Voir textes et lois de références

L’art et la culture sont indissociables d’un parcours de vie, ils génèrent par leur principe sensible et créateur le développement de l’imaginaire, l’ouverture au monde et aux autres, ainsi que la prise en compte de la personne dans son intégralité et dans le respect de sa dimension existentielle. La pratique artistique offre des espaces de valorisation et donne forme, de manière sensible, à l’expression des personnes. Elle est facteur de participation et de contribution sociale. Son inscription dans le champ de la santé favorise l’expression des personnes souvent peu visibles dans la société ; elle est cruciale et prépondérante. Le protocole s’inscrit ainsi pour la DRAC dans sa politique de démocratisation culturelle et d’action sur les territoires.

 

Le principe de rencontre est au cœur du dispositif Culture Santé :

  • Il contribue ainsi à la coordination des politiques publiques dans le cadre d’une approche intersectorielle

  • Il nécessite et suscite des collaborations, une approche transversale, des dynamiques territoriales

  • Il favorise une dynamique créative par la rencontre entre le secteur culturel et les secteurs de santé, les artistes et les usagers et professionnels de santé et la mise en œuvre d’actions co-construites. Il s’agit d’une affectation réciproque, d’une expérience de la rencontre susceptible de faire naître de nouvelles manières de faire de part et d’autre, des actions et des projets s’appuyant sur une expertise partagée, qui trouvent leur singularité et leur potentiel d’innovation dans la prise en compte des enjeux, des caractéristiques, de la culture propre des partenaires.

  • Il favorise la rencontre de tous à travers la pratique artistique (ouverture sur le territoire), et est ainsi vecteur d’inclusion et de lien social

 

La démarche Culture Santé ne s’inscrit pas dans une perspective d’art-thérapeutique, qui relève de la seule prérogative des établissements de santé. Il  est en revanche susceptible de constituer un levier stratégique pour répondre à d’autres enjeux actuels dans le champ de la santé : décloisonnement des établissements, parcours organisés autour de la personne, société inclusive, démocratie en santé, prendre soin, qualité de vie dans les établissement, qualité de vie au travail, transformation des représentations des espaces de santé, de l’image de la personne malade, handicapée, en perte d’autonomie…

Les rencontres Culture Santé ouvre de nouveaux espaces de réflexion et de création  pour les artistes, des expériences susceptibles de générer des petits déplacements, et de renouveler la démarche artistique

 

 

 

bottom of page